Marie-Madeleine : que dit la Bible ?

Marie-Madeleine : que dit la Bible ?

Marie-Madeleine n’est pas un personnage légendaire : il y a une douzaine de références à Marie de Magdala (ville située sur la côte ouest de la Mer de Galilée) dans les quatre Evangiles du Nouveau Testament.

Possédée par le démon, le Christ l’a guérie. De cette rencontre avec Jésus, elle décide de le suivre fidèlement et devient un apôtre de l’amour infini de Dieu pour tous les hommes.

Le Christ, lui, en fait le premier témoin de sa résurrection. Ainsi s’accomplit aussi la parole du Christ : »les publicains et les prostituées vous précèderont dans le royaume de Dieu, car Jean-Baptiste est venu à vous, vivant selon la justice, et vous n’avez pas cru à sa parole ; tandis que les publicains et les prostituées y ont cru. » (Evangile selon Saint Matthieu chap. 21, versets 28-32).
Origines de Marie-Madeleine

Elle apparaît d’abord dans l’Evangile de Luc (chapitre 8, versets 1-3), faisant partie d’un groupe de femmes qui accompagnaient Jésus et les apôtres. Elle est décrite spécifiquement comme « Marie, appelée la Magdaléenne, de laquelle étaient sortis sept démons. » (Luc 8, 2).

On la retrouve à la fin des évangiles au pied de la croix, avec d’autres femmes dont Marie, la mère de Jésus (Matthieu 27, 55-56 ; Marc 15, 40-41 ; Luc 23,49 ; Jean 19,25) : « Près de la croix de Jésus se tenaient sa mère […] et Marie de Magdala.« , alors que parmi les apôtres, seul Jean est resté près du Crucifié.

Elle est là encore, nommée comme telle, parmi celles, qui, hâtivement, à cause du sabbat (jour sacré pour les juifs), embaument le corps du Christ détaché de la croix (cf Matthieu 27, 61).
Un témoin privilégié de la résurrection

Dans chacun des évangiles, Marie-Madeleine fait partie des tout premiers témoins du tombeau vide, au matin de la résurrection. C’est à elle que Jésus ressuscité apparaît. (Cf Matthieu 28,1-10 ; Marc 16, 1-11 ; Luc 24,1-11 ; Jean 20,1-18.).

Le premier jour de la semaine, Marie de Magdala se rendit au sépulcre dès le matin […] et elle vit que la pierre était ôtée du sépulcre. Elle courut vers Simon Pierre et vers l’autre disciple que Jésus aimait [NDLR : Jean], et leur dit : « Ils ont enlevé du sépulcre le Seigneur, et nous ne savons où ils l’ont mis. »

Pierre et Jean courent au tombeau ; l’état des lieux et surtout celui du linceul leur prouvent qu’il n’y a pas eu profanation mais action miraculeuse de Dieu. Cependant, les deux disciples s’en retournent… Marie-Madeleine reste là ; et le Christ se manifeste à elle :

Cependant Marie se tenait près du tombeau, et sanglotait.[…] elle se retourne et voit Jésus qui se tenait là, mais sans savoir que c’était lui […] Jésus lui dit : « Marie ! » Elle le reconnut, et lui dit en hébreu : « Rabbouni ! » -c’est-à-dire, « Maître. » Jésus lui dit : « Ne me touche pas ; car je ne suis pas encore monté vers mon Père. Mais va trouver mes frères, et dis-leur que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu. » Marie de Magdala alla annoncer aux disciples qu’elle avait vu le Seigneur, et qu’il lui avait dit ces choses. (Evangile de Jean 20, 16-18)

Elle court alors annoncer aux disciples qu’elle a vu le Christ et ce qu’il lui a dit.

Marie-Madeleine est ainsi la première à qui le Christ choisit de se montrer. Elle est donc la première qu’il charge d’annoncer non seulement la victoire de la vie sur la mort, mais surtout la miséricorde qu’a Dieu pour tous les hommes, mêmes les plus pécheurs.

Sources : la Bible, Wikipédia

partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *